Textes

Étouffement par le bleu

L_hotel

 par Perrine Lorne

Des vomis de vert dans des vomis de feuilles

Et le bleu tout ce bleu

Le bleu qui n’en veut plus

N’en veut plus de ce monde

Alors s’étale et grimpe et rampe

À l’assaut des gouttes d’eau

Étouffement par le bleu

Et reptation de vert

Le bleu qui n’en veut plus

N’en veut plus de ce monde

Azur liquide à l’assaut du poème

C’est un grand rire de flotte

Qui glousse dans sa piscine

Et engloutit nos corps

Par reptation de fluides

Et

Dans ce bleu tout ce bleu

Ce bleu qui grimpe et rampe

Ce bleu qui n’en veut plus

N’en veut plus de ce monde

Toi

Toi au bord de ta baignoire

Tu prends ton pied marin

Ton pied qui n’en veut plus

N’en veut plus de ce monde

Et glisse dans l’or du bain

Pour aller dans la vague

Essayer ta noyade

Et zébrer ton naufrage

Dans le grand rire de l’eau

P. L.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s